Visite virtuelle : ces risques dont on ne vous parle pas
Au même titre que ses avantages, la visite virtuelle compte bon nombre de risques plus ou moins dangereux et néfastes pour vos biens. A travers cet article nous allons non seulement vous les détailler mais également vous apprendre à les contrôler afin que vous puissiez réaliser et parcourir ces visites virtuelles sans courir le risque […]

Au même titre que ses avantages, la visite virtuelle compte bon nombre de risques plus ou moins dangereux et néfastes pour vos biens. A travers cet article nous allons non seulement vous les détailler mais également vous apprendre à les contrôler afin que vous puissiez réaliser et parcourir ces visites virtuelles sans courir le risque de voir vos informations ou vos biens tomber entre de mauvaises mains. Nous avons identifié pour vous les risques potentiels que vous pouvez encourir.

Les risques majeurs de la visite virtuelle

Problème : Le risque de cambriolages 

 

Dans un domaine comme l’immobilier, les dangers pourraient être par exemple pour un vendeur de voir son bien cambriolé. De la même manière que pour des biens à vendre, les risques de cambriolages seraient également plausibles dans le secteur de la culture, pour des musées ou des galeries d’art par exemple. Les commerçants, entreprises, industriels ou les institutions publiques ayant recours à la visite virtuelle donnent accès à tout un chacun à l’intérieur de leurs locaux sans vérification. Cela offre aux personnes mal intentionnées toutes les informations nécessaires (objets de valeur, points d’accès, caméras de surveillance, postes de sécurité etc…) pour préparer et commettre leurs méfaits. Effrayant, n’est-ce pas ? Et pourtant…

 

Solution : Ne donnez pas vos clés à n’importe qui !

 

De la même manière que vous ne laissez pas les portes ouvertes en sortant de chez vous, vous pouvez tout à fait “fermer” votre visite virtuelle grâce à des codes d’accès distribués au compte-goûtes à des personnes jugées de confiance. Comme pour une visite physique, vous n’aurez jamais la certitude qu’un visiteur a de bonnes intentions, cependant cela limite grandement le “tout venant”. Il existe d’autres manières de se protéger, mais il faut absolument anticiper ces problèmes avec votre prestataire afin qu’aucun détail ne soit laissé au hasard. De manière non exhaustive, vous pouvez : Retoucher les photos pour camoufler les caméras de surveillance (ou pour les changer d’endroits !) Ne pas indiquer les postes de sécurité Eviter certains panoramas dévoilant des informations sensibles Fausser certains points d’accès En bref, dites vous simplement que votre visite virtuelle n’est qu’une version digitale d’un lieu, alors protégez-la !

 

Problème : Piratage et logiciels malveillants

 

La visite virtuelle ressemble à un média photo classique rendant possible l’immersion et le déplacement d’un lieu. En réalité, il s’agit d’un “hybride” entre le site internet et le média photo. Elle agit comme un catalyseur de média : les points d’interaction peuvent afficher des pages web, des documents téléchargeables, des photos, des vidéos, etc. Comme pour un site internet, attention donc à rester extrêmement vigilant aux documents que vous téléchargez, aux liens sur lesquels vous cliquer. Contrairement à un site internet plein de “popup” qui incite à la méfiance, la visite virtuelle suscite l’interaction. C’est donc un terrain de jeu très intéressant pour un pirate informatique qui voudrait y glisser des malwares !

 

Solution  : Restez sur vos gardes !

 

Rien de nouveau sous le soleil, la prudence est de mise ! Les réflexes à mettre en place afin d’éviter ce problème est de mettre à jours vos antivirus sur vos appareils électroniques, de prêter attention à vos manoeuvres sur internet, de ne pas cliquer n’importe où mais également de vérifier l’authenticité du site de l’éditeur.

 

Problème : La bonne protection de vos données 

 

Le dernier risque principal et pas des moindres est la mauvaise protection de vos données, en effet, sur certaines plateformes de visite virtuelle comme Matterport, les normes européennes de protection ne sont pas en vigueur et peuvent donc entraîner l’utilisation de vos données personnelles à votre insu. Imaginez votre maison, votre commerce ou le musée de votre ville utilisé à profit à l’autre bout du monde ? Pas très rassurant…

 

Solution : S’informer et rester à l’affût 

 

Le meilleur moyen de remédier à ce problème est qu’il vous faudra vous renseigner au préalable sur la politique d’utilisation de vos données des sites référents. Votre prestataire utilise Matterport ? Demandez-lui ce qu’il sait de leur politique de données, à qui confie-t-on vos photos ? Faites confiance à des prestataires qui réalisent eux-même les photos et le montage de votre visite, au moins vous saurez à qui vous adresser pour faire valoir votre droit de retrait !

 

 

Les risques mineurs de la visite virtuelle

Problème : Attention à l’espace de stockage !

 

D’ordre moins problématique, il existe quelques désagréments liés au fait que certaines visites virtuelles sont beaucoup plus lourdes en termes d’espace de stockage qu’un site internet. En effet le fait que des vidéos, des panoramas et toutes sortes de médias et visuels assez conséquent en termes d’espace y soient stockés, pourrait alors entraîner l’augmentation du temps de chargement… et tous les experts SEO s’accordent à dire que Google déteste ça ! L’administrateur de la visite virtuelle se verrait dans ce cas perdre des utilisateurs ainsi que du référencement et cela diminuerait sa visibilité sur internet.

 

Solution : Relayez vos contenus sur d’autres plateformes 

 

Dans le but de diminuer le taux de rebond, plusieurs solutions s’offrent à vous comme par exemple proposer un parcours d’utilisation de la visite virtuelle pertinent afin d’inciter le visiteur à rester sur le site, d’optimiser les médias qui y sont présents grâce à des outils et des plugins ou bien d’héberger sur d’autres plateformes web les contenus que vous souhaitez mettre en ligne. ( Youtube, Daylimotion… )

 

Problème : Analyse et facilité d’accès 

 

Une visite virtuelle 360° est beaucoup plus complexe à analyser qu’un site internet. Le fait d’avoir plusieurs interactions sur une même page pourraient très rapidement vous faire perdre le fil conducteur de votre visite et vous pourriez ne plus savoir où donner de la tête. Bien évidemment les éléments y sont répertoriés de manière plus désordonnés donc moins de facilité pour y naviguer.

 

Solution : Privilégier les visites claires et concises 

 

Une organisation parfaite depuis la conception de la visite interactive jusqu’à votre environnement Analytics est primordiale. Certaines visites ne sont clairement pas analysables (croyez-nous, nous en avons fait les frais !). Cela demande de la rigueur de programmation pour pouvoir analyser le comportement des utilisateurs présents sur votre visite et donc d’en tirer des conclusions. C’est l’un des gros avantages de la visite 360 : contrairement à un visite physique, il est possible de traquer tous les mouvements et les comportements au sein de son espace.

 

Problème : Coûts inutiles et valeur ajoutée 

 

Le dernier risque minime que vous pourriez rencontrer est de devoir pallier des coûts inutiles si la visite virtuelle est mal conçue, que les canaux de diffusion sont mal maîtrisés (réseaux sociaux, marketplace, site web, QR code…). C’est comme construire une maison avec de mauvaises fondations ou avec les mauvais objectifs : on sait pertinemment qu’il va falloir faire des travaux. C’est pareil pour la visite virtuelle immersive, elle est très utile, encore faut-il savoir pourquoi la réaliser et avec quel retour sur investissement ?

 

 

 

Solution : Garder l’objectif en tête !

 

Le mieux est encore de se faire accompagner tout au long du projet par des professionnels qui sauront vous guider dans la bonne utilisation de votre visite, jusqu’à être complètement autonome sur sa diffusion et son exploitation. Combien de personnes ayant créé un site internet il y a de cela 20 ans ont fait un flop ? Pourtant on sait aujourd’hui qu’il est indispensable d’en avoir un. Pourquoi se sont-ils plantés ? Sans accompagnement dans une technologie nouvelle, il est facile de se perdre. Définissez des objectifs, utilisez les derniers outils que vous avez à disposition pour être le plus armé possible et faites vous accompagner jusqu’à la réalisation de ceux-ci !

0 commentaires

3 BONNES RAISONS D’AVOIR RECOURS À UNE VISITE VIRTUELLE

Qu’est-ce que la visite virtuelle 360 ?

Agences immobilières, musées, boutiques et magasins, entreprises… de plus en plus souhaitent enrichir leurs sites de visites virtuelles. L’objectif ? Offrir à travers ce contenu attractif, un véritable service à ses clients et notamment d’accroître sa visibilité et optimiser son référencement.